Notre approche de la dépendance

Comme tout comportement humain, consommer des drogues ou d’autres produits exprime un sens pour la personne qui y recourt.

Curiosité, défi, recherche de nouveauté, désir d’intégration dans un groupe… ou réponse à des besoins essentiels comme  se sentir en sécurité , se sentir apaisé, avoir confiance en soi, se sentir capable, se sentir vivre, appartenir à … : le sens recherché s’inscrit dans la logique de vie de la personne et dans les rapports qu’elle entretient avec ses différents environnements.

C’est au travers de l’analyse de l’interaction Produit-Individu-Environnement que l’on peut appréhender toute consommation dans ses spécificités.

Dépendance

Si une personne ne trouve aucune alternative satisfaisante (en elle-même ou dans son environnement), la consommation peut devenir mode de réponse privilégié et se transformer progressivement en dépendance.

L’approche contextuelle de référence au centre Nadja, connue sous le nom d’ « approche communicationnelle et systémique », permet d’aborder les comportements de consommation en tant que mode adaptatif de réaction, plus ou moins volontaire, à un contexte particulier.

L’usage abusif et «la dépendance » sont envisagés comme des tentatives de solution qui peuvent s’avérer infructueuses et entretenir la situation-problème.

Cette approche propose une vision différente des moteurs du comportement humain : vision dynamique, évolutive, ouverte au changement et proposant une approche nouvelle des notions de «responsabilité individuelle» et de «dépendance».

Le travail thérapeutique et préventif est envisagé :

  • Avec le consommateur
  • Avec ses différents environnements humains (parents, entourage, professionnels…).

Que l’on soit parent, thérapeute ou professionnel , seule une communication efficace permet d’aborder la question des consommations : pouvoir décoder sa propre perception, faire émerger celle de l’autre dans sa spécificité nous semblent des facteurs incontournables pour établir une communication efficace. Celle-ci permettra à l’intervenant de négocier des objectifs d’accompagnement, de prévention ou de traitement, de les tester et de les évaluer, en tenant compte du contexte de son intervention.

Share This

Le centre NADJA maintient ses activités, mais compte tenu de l'actualité et des recommandations de sécurité sanitaire, l'accès physique au Centre est limité.

Une permanence téléphonique est assurée au 04/223.01.19 durant les heures d'ouverture pour répondre à vos questions et analyser vos demandes, que vous pouvez nous adresser aussi par mail info@nadja-asbl.be.

Les consultations psychothérapeutiques et de soutien sont proposées par téléphone et/ou vidéoconférence aux patients qui le souhaitent, ainsi qu'à leur entourage.

N’hésitez pas à consulter le catalogue documentaire pmb.nadja-asbl.be/pmb/opac_css/

Le service prévention maintient aussi ses activités. L'équipe est disponible par téléphone et par mail.