Réduction des risques (RdR)

Le réseau «  Risquer moins »

La Réduction des Risques, à Liège, est assurée par le groupe « Risquer Moins » qui réunit les Centres Alfa, Accueil Drogue , Seraing 5, Cap Fly, START, CLAJ (AMO) et Nadja. Nadja fait partie des membres fondateurs. Risquer Moins Liège est coordonné par le RELIA . 

Le projet vise la réduction des risques liés à la consommation de drogues, que ceux-ci soient infectieux (sida, hépatites, MST, etc.), sociaux (marginalisation, désinsertion, etc.) ou médicaux (overdoses, comas éthyliques, pathologies liées aux nuisances sonores, etc.). Il s’adresse à tous les types de consommateurs.  Il vise à rendre ces derniers responsables et acteurs de leur santé en leur fournissant des informations objectives sur les effets et les risques liés à leur consommation. 

Les interventions en milieu festif 

Ces actions se font sur demande spontanée des organisateurs.  Concrètement, un stand avec du matériel de prévention et de réduction des risques est tenu par une équipe de professionnels et de jobistes. Les jobistes sont des usagers, ex-usagers ou habitués des milieux festifs, formés à la réduction des risques liés à l’usage de drogue et à la promotion de la santé en milieu festif.  Les jobistes permettent de fournir un message plus légitime au public cible.

Le Label « Quality Night » 

Le réseau « Risquer Moins » participe depuis 2012 à la mise en place du label « Quality Night » label de Promotion de la santé en milieu festif.

Ce label s’adresse essentiellement aux cafés, boites de nuit, etc. et a pour objectif l’amélioration du contexte de la fête par la mise à disposition de « services santé » : bouchons d’oreille, préservatifs, eau gratuite, information sur le retour à domicile, personnel formé à la réduction des risques liées à la consommation de psychotropes.

Party Box : un projet de RdR vers la sphère privée

La pandémie et le confinement n’ont pas supprimé les risques habituellement pris en milieux festifs. La littérature, nos observations de terrain ainsi que celles de nos partenaires wallons et bruxellois nous permettent de dire que les prises de risques se sont   déplacées vers la sphère privée (phénomène préexistant au confinement mais amplifié par celui-ci et toutes les mesures liées au covid-19).

C’est ainsi qu’a émergé l’idée de constituer des « Party Box » avec du matériel de réduction des risques liés à la fête en lieu privé. Ces boites sont constituées après une analyse personnalisée des risques liés à un événement.

Les brochures de réduction des risques

Elles sont mises à la disposition du public demandeur, après analyse de la demande. Elles sont gérées par le centre de documentation. Une majorité de ces brochures sont également disponibles en ligne sur le site de Modus Vivendi.  

Documents – ressources

Nous vous proposons ici quelques documents de référence en matière de RdR.

Alcool. Bonnes pratiques de prévention et de réduction des risques

Alcool. Bonnes pratiques de prévention et de réduction des risques

de Eurotox
Bruxelles : Eurotox, 2020, 175 p. (Livret thématique ; 4)
En ligne : eurotox.org[…]

Ce livret a pour objectif d’aborder de manière synthétique et didactique les bonnes pratiques en ces matières, l’identification et le partage de bonnes pratiques étant une stratégie importante pour soutenir le travail des intervenant·es de terrain.
Ce livret été structuré en quatre parties. La première dresse le portrait des tendances de consommation dans le monde et en Belgique et s’intéresse au contexte social, économique et culturel dans lequel s’ancre la consommation d’alcool et à ses conséquences socio-sanitaires. La deuxième présente quant à elle les stratégies et politiques « alcool » au niveau international et belge. La troisième partie relève les bonnes pratiques en matière de politiques publiques et la quatrième les bonnes pratiques en matière de prévention et de réduction des risques.

RDR - Bonnes pratiques en réduction des risques

RDR – Bonnes pratiques en réduction des risques

de Eurotox
Bruxelles : Eurotox, 2016, 58 p. (Livret thématique ; 4)
En ligne : eurotox.org[…]

Eurotox vient de publier son quatrième livret thématique, consacré aux bonnes pratiques en matière de réduction des risques.
Ce livret a pour objectif d’aborder les bonnes pratiques de réduction des risques (RDR), c’est-à-dire de pratiques qui reposent sur des preuves scientifiques ou sur un consensus d’experts lié à l’expérience de terrain. Il fonctionne en complémentarité avec la bibliothèque virtuelle que vous retrouverez sous l’onglet Bonnes pratiques – Réduction des risques.

Réduire les risques, éthique, posture et pratiques

Réduire les risques, éthique, posture et pratiques

Paris (http://www.federationaddiction.fr) : Fédération Addiction, 2017, 76 p. (Pratique(s)
En ligne : www.federationaddiction.fr[…]

Née dans le contexte idéologique de la « guerre à la drogue » via la loi de 70 en réponse à l’épidémie du sida, la RDR a connu une reconnaissance institutionnelle tardive, co-construite à partir des pratiques des usagers et de l’engagement militant d’acteurs de terrain. Sans cesse d’actualité dans notre société addictogène, la réduction des risques est restée une posture éthique et pragmatique, mais est aussi devenue un concept, une philosophie d’intervention.
De nouveaux enjeux sont apparus ces dernières années : pluralité d’acteurs de prévention, de RDR et de soin et leurs collaborations, les nouveaux outils de dépistage, d’analyse de drogues, de valorisation de l’expertise des usagers, d’insertion les nouveaux partenariats… Pour travailler ces questions, et construire ensemble les stratégies et les pratiques de demain, la Fédération Addiction a mené une démarche participative de quatre ans, qui a regroupé près de 90 CAARUD, 130 CSAPA et près d’une centaine d’intervenant extérieurs. Cette démarche débouche sur la parution de ce guide.

Documents disponibles au centre de documentation

Sélection documentaire «  Consommation de produits psychotropes. Fête et réduction des risques »

Consommation de produits psychotropes. Fête et réduction des risques

Cette sélection documentaire regroupe des brochures et rapports, accessibles en ligne qui permettent de dresser un tableau des motivations liées à la fête, y compris pendant le confinement lié à la pandémie de COVID-19, des risques qui y sont liés, et des bonnes pratiques de réduction des risques, tant en ce qui concerne la consommation d’alcool que de drogues.

https://pmb.nadja-asbl.be/pmb/opac_css/index.php?lvl=notice_display&id=21517

Sélection « Réduction des Risques » de notre catalogue documentaire

https://pmb.nadja-asbl.be/pmb/opac_css/index.php?lvl=cmspage&pageid=4&id_article=81

Share This

Le centre NADJA maintient ses activités, mais compte tenu de l'actualité et des recommandations de sécurité sanitaire, l'accès physique au Centre est limité.

Une permanence téléphonique est assurée au 04/223.01.19 durant les heures d'ouverture pour répondre à vos questions et analyser vos demandes, que vous pouvez nous adresser aussi par mail info@nadja-asbl.be.

Les consultations psychothérapeutiques et de soutien sont proposées par téléphone et/ou vidéoconférence aux patients qui le souhaitent, ainsi qu'à leur entourage.

N’hésitez pas à consulter le catalogue documentaire pmb.nadja-asbl.be/pmb/opac_css/

Le service prévention maintient aussi ses activités. L'équipe est disponible par téléphone et par mail.